Vous êtes ici : Accueil La page d'accueil du site  > Poèmes d'ici et d'ailleurs  > Mokhtar EL AMRAOUI

 

NOTRE SÉLECTION DE POÈMES : Mokhtar EL AMRAOUI

Mokhtar El AMRAOUI
« Arpèges sur les ailes de mes ans »
ISBN 978-9973-05-892-8
Arpeges sur les ailes de mes ans

EXIL


Dans tes yeux,
Mon enfant,
J'ai lu l'exil.
Toi, qui es né
Loin du pays,
Tes cheveux ont la couleur de l'olive
A laquelle nous n'avons plus
Le droit de toucher.
Dans l'éclat de tes dents serrées,
Mon enfant,
Je regarde
Des milliers d'étoiles calcinées,
Nos terres volées,
Nos maisons bombardées,
Des bouquets de poings
Tombant sous les orangers.
Dans le mercure de tes larmes,
Mon enfant,
J'ai lu l'exil,
L'exil d'un peuple.

Mokhtar EL AMRAOUI

Mokhtar El AMRAOUI
« Arpèges sur les ailes de mes ans »
ISBN 978-9973-05-892-8
Arpeges sur les ailes de mes ans

Les contes de ma mère


Quand ma mère,
Dans ses contes,
Me parlait d'ogres sanguinaires,
D'hideuses ogresses,
De jeunes chevaliers
Transformés en statues de sel,
En muets pour l'éternité,
D'araignées carnivores,
D'esclaves aux têtes tranchées
Pour avoir désobéi,
Refusant d'être soumis,
De colombes pendues
Pour avoir troublé
Le sommeil du sultan.
Quand ma mère me chantait
Les larmes du jasmin-étoile emprisonné,
Pour avoir fui la monotonie
Des jardins du tyran.
Quand de tout ce qu'elle me racontait,
Je ne retenais
Que bourreaux, barreaux,
Morts et frissons,
Je ne peux, millénaire Ifriquiya,
M'empêcher
De penser à toi.

Mokhtar EL AMRAOUI

Mokhtar El AMRAOUI
« Arpèges sur les ailes de mes ans »
ISBN 978-9973-05-892-8
Arpeges sur les ailes de mes ans

La symphonie errante



Je cherche mes rallonges telluriques,
Mes incommensurables sphères
Dans les dilatations de l'exil,
L'ombre ivre de ma soif
Dans la sècheresse de l'arôme somnambule.
Je cherche mes imprécations
Creusant les sillons du retour
Contre les serres des vautours,
Ton ombre aux aguets
De cet éveil cinglant
Erection du soleil
A la symphonie errante du dromadaire !
Je cherche le râle éclaté
De mes vertèbres lyres en délire,
S'étouffant de leurs notes déportées,
Mes soupirs tonnant de bleus fuyants
Dans l'inatteignable voyage
De ce papillon qui s'éreinte
En poursuites trébuchantes,
Au-delà de ses rêves brisés !
Je rêve de comètes,
D'astres flamboyants,
De méduses lunes
Ouvertures transparentes
Des inextinguibles profondeurs !
Je rêve, muet,
Dans la soif de tes pas,
Sur les sables du voyage
Auquel je t'invite vers les prairies rouges
Et leurs feux bleus !
Ô muse de mon départ !
Astre scintillant
Sur les lèvres ouvertes des vagues !
Il n'y a plus de toits !
Pluie d'encens rouge
Sur tes seins embaumés
Dans le linceul de l'extase des rencontres crépusculaires !
V iens de mes reviens fatigués !
Je te prêterai les ailes immaculées
De mes Icare exilés.
Je te montrerai
L'axe de l'impact pluriel,
L'agonie du cogito carnivore,
Ce manteau d'erreurs spectrales !
Viens !
Accroche-toi aux tiges sans amarres
De cette forêt éclatée !
Reviens de mes viens
Qui valsent dans l'aube
Des intraduisibles fermentations !
Nous écrirons la grandeur du menu moineau
Echeveau des sens triangulés !
Cet azur qui nous appelle
Nous retrace dans nos fibres de nouveau-nés !
Reviens
Au commun des immortelles mésanges assoiffées.
Je te composerai,
Sur le clavier des escaliers,
Une symphonie qui te mène
Jusqu'à mon perchoir d'exilé.


Mokhtar EL AMRAOUI

La reproduction totale ou partielle des textes publiés sur cette page est strictement interdite sauf autorisation préalable de l'auteur.

Poèmes publiés sur le site internet lemanoirdespoetes.fr