Vous êtes ici : Accueil La page d'accueil du site  > Poèmes d'ici et d'ailleurs  > Marie NOBLOT

 

NOTRE SÉLECTION DE POÈMES : Marie NOBLOT

Blessure d' enfance


En mon coeur depuis des années
règne une peine, douleur sans nom
et sans visage qui sans cesse me lasse.
Souvenirs qu 'on aimerait abolir
Instants qu'on voudrait ne jamais vivre
Atteinte de la personne et de l'âme
Blessure gravée qui ne s'efface
Salir un être sans remord
Et peut-être le marquer de la mort
Indélébiles traces dans la tête
Esprit torturé comme un mal rebelle.
Corps meurtri par des caresses forcées
Chair souillée pour un plaisir volé
Ecoute d' où vient cette peine ensevelie
Au fond d'un coeur qui ne connaît l'oubli
Horrible vision d'un homme repoussant
S'octroyant le corps fragile d'une enfant
Prisonnière de sa frayeur, impossible de crier
Honte sur l'enfant qui jamais n'a dénoncé
Injuste culpabilité qui ronge la victime
Injuste liberté qu'est donné au fautif .
Acte immonde qu'un destin peu détruire
Injure sans nom que la vie doit rebâtir
Corps réfractaire , peau souvenir
D'une offense qui ne veut pas mourir.

Marie NOBLOT


Sourire à la vie


Souffrance occultée dans la vague de l'insouciance
Offrir son être et boire à la source de la confiance
Usurper à la mort les moments noires de tristesses
Rêver à une réalité teintée d'une hymne enchanteresse
Insuffler à mon âme ténébreuse  une mélodie angélique
Redonner la gaîté à mon coeur mélancolique
Espoir en un demain où refleurira l'amour
Servitude d'un corps aux plaisirs glamour
Aimer la vie et ses joies, aimer et être aimé
Littérature passionnante d'une légitime destinée
Apprécier chaque seconde et la déguster jusqu'à la lie
Véritable cadeau de la vie
Implorer pour le  monde ce destin universel
Exiler le malheur et jouir d'un bonheur éternel

Marie NOBLOT


Candeur


Tu es la reine de mes nuits secrètes
L'étoile sur mes pensées égarées
Bravant cet océan d'écumes amères
Où se noient mes tristesses excrétées.

Tu es une fleur qui se fane dans l'indolence
Qui soudain refleurit par ma sève 
Source de mon amour pur et platonique
Qui te sublime comme une renaissance

Tu es l'amour qui ronge savamment mon coeur
Que j'apprivoise comme l'oiseau affolé
Effleurant de son aile mes rêves de bonheur

Tu es cette sensibilité sincère et pudique
Le charme dessinant ton âme dans le vent
Où résonne la mélodie des anges poétiques .

Marie NOBLOT


La reproduction totale ou partielle des textes publiés sur cette page est strictement interdite sauf autorisation préalable de l'auteur.

Poèmes publiés sur le site internet lemanoirdespoetes.fr