Vous êtes ici : Accueil La page d'accueil du site  > Poèmes d'ici et d'ailleurs  > Judivan VIEIRA

 

NOTRE SÉLECTION DE POÈMES : Judivan VIEIRA


SURGISSEMENT


Tu surgis de nulle part
Au milieu d’une étendue de poussière
Environnant un haut plateau central.
Tu as pris ton envol d’un passé
Passé linéaire comme une carte astrale.
Tu as métamorphosé l’enfer
Tu as approfondi le Brésil dans ce ciel indigo.
Le voile se déchira et d’une rivière à l’autre
Tu as drainé des vies dans ce que c’était la solitude.
Tu t’es ouvert sur Cerrado
Tu as guéri le péché de l'isolement.
Dans le mélange des âmes tu as sculpté des hommes
Et leurs serments
Tu étais un amalgame de moments sublimes
Tu es devenu un jardin de pierres, d’ipés
Dont les couleurs traduisent le printemps.
Tes enfants t’ont vu jouer dans le parc
De la fille la plus tendre à celle d’âge moyen.
Les enfants de tes enfants déploient leurs ailes
Dans le delta grisant d’une terrasse verte…
Tes lieux n’ont pas de fin
Tes coins ont été faits pour moi ...
Là, je me laisse aller au découragement
En regardant la rose de tes vents.
Je respire le jasmin de l’Avenue W3
Je sais que ce sera bientôt ton tour...
Je tourne en rond
Je t’apprécie dans un coucher de soleil
J’abandonne mes plaintes ...
Il n’y a pas d’îles ici
Il y a des vies qui se croisent
Et l’on s’aime à Brasilia ...

Judivan VIEIRA

Traduit de l’espagnol par Maggy De Coster
Extrait de : « Déchirures du voile de la solitude »
Les Éditions du Cygne, 2018


LILY

Je me souviens de toi à chaque heure qui passe
J'oublie de t'oublier
Parce que tu es non pas une partie de moi
Mais mon être tout entier.
Dans l'après-midi, tes yeux m’assaillent
Avec le vert de la mer,
Quand repose le bleu du ciel,
La nuit, ils reviennent souriants
Comme une poésie,
qui vire au rose entre tes dents,
Tu m'ouvres d'autres vies,
Comme la mort aux voyants,
Tu redessines ma gomme,
Tu méprises ma fausse raison,
Qui m’envahit depuis le point le plus simple ...
Tu transfuses,
Tu greffes ton sang dans mon sang,
Et la vie est le reflet
De nous deux ...

Judivan VIEIRA


TES YEUX


Tes yeux, lampe de nuit,
Dans le ciel resplendissant,
L’odeur des amoureux
Volant à court d’ailes.
Gouttes de solitude à deux
Néon resplendissant
Étapes intermittentes
Dans l’atrium du coucher du soleil
L’autre jour, je t’ai vue,
Cadencée ...
On y resta jusqu’à hier
Aujourd’hui aussi ...

Judivan VIEIRA

POÉSIE

Écris-moi une poésie
Où nous soyons ce que nous voulons être
Toi, la lune
Avec les encres qui me peignent le soleil
Nous, éclipsés en rien de plus qu’un
Sensations, cœurs entre vie et nord
Changements, attractions, hauteurs battant des ailes
Contractions qui élargissent les mondes
Les poèmes ne sont pas sans âme
Ils ne sont pas toujours calmes
Parfois terre, parfois mer
Lettres à la dérive dans l’océan des mots
Nau sans timonier
Attraction des ports sans fin
La poésie n’a pas d'air
Elle respire la brise
Elle aime l’amour solitaire
Elle entend des voix dans le silence
Crie au hasard
Plonge des soleils dans une obscurité dense
La poésie est
La poésie n’est pas,
La poésie est, oui!

Judivan VIEIRA

Traduit de l’espagnol par Maggy De Coster
Extrait de : « Déchirures du voile de la solitude »
Les Éditions du Cygne, 2018

Judivan Vieira est né à San José de Caiana-PB /Brésil, Docteur en Sciences Juridiques et Sociales, membre de L’Union des Avocats généraux et Procureur fédéral. Il est auteur de livres juridiques, de Développement personnel, de Contes et de romans.
En 2013, il reçoit un Prix de The International Latino Boo Award et de NTC/USA.
Il est l’auteur de la seule Encyclopédie du monde sur la Corruption politique, en cinq volumes, publiés dans la « Collection Corruption dans le Monde»
La reproduction totale ou partielle des textes publiés sur cette page est strictement interdite sauf autorisation préalable de l'auteur.

Poèmes publiés sur le site internet lemanoirdespoetes.fr