Vous êtes ici : Accueil La page d'accueil du site  > Poèmes d'ici et d'ailleurs  > Anderson DOVILAS

 

NOTRE SÉLECTION DE POÈMES : Anderson DOVILAS

I


Comment respirer sa fin
Avec une faim de vivre
Comment prolonger ses jours
Quand son sang
Ne peut plus imprimer
On fait l'amour
Au bout du doigt
Si loin d'un rêve
A pas de tortue
On fait des gestes
Pour les fantômes de l'aube
A qui ce monde n'appartient plus  
On parlera d'eux
On parlera de toi
C'est le troc
Des esprits uniformes
On parlera d'eux
On parlera de toi
Sans aiguiser son âme
On parlera d'eux
On parlera de toi
On parlera de cet instant
Pour fouetter leurs chants
La fin est pierre  
La faim est dure
Et tout ce qui est dur
N'est pas une pierre
Et si c'est vrai
C'est un prénom
Pour essuyer sa mémoire
Pour essuyer les souvenirs
Qui font la queue
Dans ce palimpseste
Qui met les années en posthume

Anderson DOVILAS Poète, Peintre, Haikiste et Comédien Haïtien
Cliquer sur ce lien pour accéder à son blog http://dovanderson.over-blog.com/
le blog



II


Je nettoie mon visage
L'Artibonite est par là
Si proche de ce câlin
Qui fait demi-tour sans écho
Si proche de cette tendresse
Qui ravit mon ombre
Si proche de ces mots
En forme de serrure
Qui éteignent nos paupières
Mon amour aux couleurs de l'Artibonite
Forme un jet de lumière instrumentale
Avec la splendeur d'une fresque
Inoubliable de nature
Mon amour le cœur
Qui bat est anonyme
Quand on ramasse par surprise
Des baisers qui ne savent pas nager
Mon amour pardonne-moi
Si je t'embrasse aussi fort
Pour amadouer les saisons
Parce que ces minutes musicales
Brûlent la fraîcheur du matin
Dans mes bras

Anderson DOVILAS Poète, Peintre, Haikiste et Comédien Haïtien
Cliquer sur ce lien pour accéder à son blog http://dovanderson.over-blog.com/
le blog



III


L'oiseau qui vole
N'a pas d'odeur
L'oiseau qui vole
Est sans papier
Mais l'homme vole
L'odeur du papier
Humilié par les oiseaux
L'oiseau qui vole
N'a pas de papier
L'oiseau qui vole
Est sans odeur
Mais l'homme vole
Des papiers pour acheter
Des oiseaux qui ne volent pas
Ici voler n'a pas deux ailes
Ici les oiseaux sont en papier
Et la petite bête vole
Sans tuer personne
Et la raison cherche
La petite bête
Pour tuer et voler

Anderson DOVILAS Poète, Peintre, Haikiste et Comédien Haïtien
Cliquer sur ce lien pour accéder à son blog http://dovanderson.over-blog.com/
le blog
Anderson DOVILAS est étudiant en Psychologie et en Linguistique appliquée à la Faculté d'Ethnologie et à la Faculté de Linguistique Appliquée de l'Université d'Etat d'Haïti.

Poète, peintre, haïkiste et comédien haïtien, il a deux publications à son actif :
"Les Iles en accent aigu", le Chasseur Abstrait, France et
"Pwèl nan zo", les Editions Lagomatik, Canada.
Les Iles en accent aigu
La reproduction totale ou partielle des textes publiés sur cette page est strictement interdite sauf autorisation préalable de l'auteur.

Poèmes publiés sur le site internet lemanoirdespoetes.fr