Vous êtes ici : Accueil La page d'accueil du site  > Poèmes d'ici et d'ailleurs  > Lucille LANG

 

NOTRE SÉLECTION DE POÈMES : Lucille LANG

Personne ne la regardait dans la rue, elle était café froid.
Clarice LISPECTOR

1966


Mon chemin, chemin de l'oubli
Je marche seule, seule, seule
Grande fille de 12 ans
Fille démembrée, fille femme, femme et enfant

Seule en Espagne, l'année de Franco
Année  des calme nocturnes, des  cloches  vigilantes

Elle marche seule à travers la Grand-rue de Madrid
Elle n'achète rien, elle regarde tout simplement
La Caraïbe abandonnée étonne
Orpheline silencieuse

Année de  deuil, année 1966
Papa ne mourait pas, maman ne mourait pas

Je mourrais de solitude, il n'y a pas de photo de classe
Il n'y a pas de photo d'amies, il n'y a pas de photo

Loin d'oublier
Ces souvenirs que je garde, dans un coin oxydé
Quand   arrivait  le deuil de papa que j'avais laissé partir
Encore moins des pleurs

J'ai pleuré en 1966, j'ai pleuré seule, petite fille démembrée
Femme de 12 ans  ne saurait oublier

©Lucille LANG, 23 Août 2009
Traduit de l'espagnol par Maggy De Coster
La reproduction totale ou partielle des textes publiés sur cette page est strictement interdite sauf autorisation préalable de l'auteur.

Poèmes publiés sur le site internet lemanoirdespoetes.fr