le chant des villes le chant des villes - Anthologie de poésie

Maggy DE COSTER

Présentation par Michel BENARD

Maggy De Coster, l'humain de la poésie en partage


Si je devais me trouver devant ce délicat dilemme de n'avoir que deux mots pour situer la poésie et l'engagement d'acte en poésie et de vie journalistique de Maggy De Coster, je retiendrai, partage et humanisme.
Grand merci ma palette d'expressions est beaucoup plus large. Maggy De Coster est d'une grande discrétion et d'une belle modestie, c'est tout juste si nous connaissons l'importance de son œuvre, de ses distinctions tant elle est engagée au service des autres, à promouvoir leurs ouvrages, à organiser des conférences, des rencontres littéraires, comme entre autres à la Société des Poètes français où elle intervient régulièrement et où elle appartient au comité directeur.
Maggy De Coster érige toujours des passerelles pour aller vers les autres, mieux même provoquer contacts, de donner la possibilité de découvrir les autres, c'est pourquoi j'éprouve un très grand plaisir à tisser ces quelques lignes n'ayant qu'un objectif, celui de vous permettre de mieux percevoir la femme de plume, la poétesse, la journaliste, mais également celle qui se consacre au service des autres.
Maggy De Coster française d'origine haïtienne est de formation journalistique, ce qui était aussi un moyen de servir le peuple dans un pays où le plus souvent oppression et totalitarisme règnent sur toutes les couches de la société avec son cortège de terreur et de corruption. Sans doute sont-ce là les « épaves de haines » dont elle nous parle dans ses ouvrages.
Par ailleurs, toujours dans cette même mouvance, elle sera solidaire et s'engagera pour les droits des femmes. Ici fait anecdotique, je pense par exemple « aux chiennes de garde » dont nous connaissons les engagements parfois très médiatisés et qui, de surcroît, a obtenu du très chic restaurant « Le Fouquet's » l'annulation de l'interdiction aux femmes seules d'y pénétrer. Au travers de l'acte d'écriture, il réside chez elle un engagement militant, un cri d'indépendance, une  possibilité de sauvegarder la liberté face à l'agissement de certains groupes fanatisés de plus en plus virulents.
Cet acte d'écriture est aussi un moyen d'estomper l'ignorance, de se montrer attentive aux différences, aux iniquités, c'est aussi tenter de mieux comprendre et accepter les autres. A l'heure où les droits de l'homme sont très menacés par tant d'intégrismes et de dérives obscurantistes, c'est aussi un levier pour anticiper les droits de la femme en ce monde soi-disant moderne où la tâche est de plus en plus lourde.
De tout cela Maggy De Coster en a parfaitement conscience car de par ses origines, elle porte en elle tous les stigmates et les traces de sang engendrés par les pouvoirs totalitaires.
Son œuvre qui est déjà importante, tant poétique, essayiste, romanesque, est imprégnée comme le souligne Jean-Noël Cordier de tous les thèmes universels érigés au service d'une cause, celle de permettre peut-être à l'homme sa métamorphose et de restituer un sens au sacré.
La militante pacifiste qu'elle est, ne doit pas pour autant nous faire oublier qu'elle est avant tout une femme de lettres, essayiste et une délicate poétesse dont la grande sensibilité développe son sens naturel de la révélation de l'image.
Il n'y a pas vraiment de place pour le superficiel chez Maggy De Coster, sa poésie porte haut, elle a une mission multiple à remplir, dénoncer, élever, bâtir du rêve, ériger de la beauté, élaborer de l'humanisme et rassembler.
En aucun cas je ne voudrais clore cette modeste approche de Maggy De Coster sans parler d'un remarquable essai qu'elle a réalisé non pas sur le journalisme comme elle en écrivit plusieurs pour les plus initiés et aussi pour les béotiens, mais autour du parcours de vie d'une comédienne dont l'évolution fut assez exceptionnelle et qui fût également une grandeur ambassadrice de la poésie. Tout d'abord par son métier de comédienne, sa diction et l'évocation qu'elle consacra à de nombreux poètes, au théâtre, en cabarets ou en soirées privées durant des décennies. Et puis par la pérennisation de l'œuvre du poète Jean Loisy.
Cet essai est un véritable bonheur qui me permit de prendre conscience de qui était véritablement Germaine Loisy-Lafaille. Une grande dame qui mérite estime et respect.
Pour tirer ma révérence en beauté, je vais anticiper autour d'un ouvrage qui n'est pas encore édité, mais qui, je l'espère, vraiment le sera prochainement, car c'est un véritable petit joyau d'orfèvre qui met le monde de l'image et celui du verbe en relation pratiquement sous une forme scénique. Le photographe Marc Godès et la poétesse Maggy De Coster nous offrent un cocktail des plus réjouissants. Les photos immortalisant le livre sont des plus subtiles et des plus poétiques, les poèmes sont des plus délicats et révélateurs. L'osmose est parfaite, le verbe suggère l'image et l'image délivre le verbe. Textes et photographies sont en résonnance, ils vibrent par le même écho!
En définitive, c'est encore un combat auquel se livre Maggy De Coster, une invitation à la réflexion, car un peuple qui fait l'autodafé de ses livres est un peuple en voie de disparition.
Maggy De Coster écrit « La plus grande responsabilité que l'homme puisse s'assigner est de supporter la vie dans tous ses états. »
Femme, poète, elle « balaie les barrières transversales.» Pour elle, la poésie est peut-être encore l'ultime voie d'espérance qui se propose encore à l'homme, elle voudrait simplement pouvoir écrire le poème pour que l'on n'assassine plus la beauté.
Sous cette lueur d'espoir : « Le poète se dirige vers l'infini. ».

Michel Bénard,
Lauréat de L'Académie Française


Journaliste polyvalente, diplômée de L'Institut Français de Presse, formée en multimédias au CFPJ, Maîtrise de Communication sociale, DEA de Sociologie du Droit et relations sociales et relations sociales à l'Université Panthéon-Assas-Paris II, membre de l'Association des Femmes Journalistes (AFJ), Maggy De Coster a été pendant quelques années la principale correspondante du Journal de L'Ariège à Paris et en Ile-de-France.
Maggy DE COSTER Aussi a-t-elle interviewé et rencontré différentes personnalités sur le plan national et international comme Danielle Mitterrand, Catherine Trautmann, Javier Perez de Cuellar, ancien Secrétaire Général des Nations Unies et bien d'autres.
Ancienne journaliste à Radio Soleil et Correspondante de l'hebdomadaire Haïtien Marche, elle a été reçue à la Maison Blanche, au Département d'Etat, à l'ONU en tant que visiteuse internationale dans le cadre du programme International Visitors.
Elle a également collaboré à différents journaux en Suisse (La Gruyère), en Angleterre (Financial Times), à la Barbade (Caribbean Contact).
Elle verse actuellement dans la pédagogie journalistique et le journalisme culturel.

Maggy De Coster a créé depuis 2000 « LE MANOIR DES POETES », une revue semestrielle à vocation poétique, culturelle et littéraire.
Elle est également, Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Sociétaire et membre du Comité Directeur de La Société des Poètes Français, après avoir été rédactrice en chef de l'Agora, depuis septembre 2006, elle organise au sein de ladite Société une rencontre poétique et littéraire mensuelle baptisée « AU RENDEZ-VOUS DES LECTEURS », et donne également des conférences ça et là.
Elle organise un atelier d'écriture en partenariat avec La Ville de Montmagny en primaire et au collège et participe activement à différentes associations littéraires et poétiques en France et en Italie.
Elle est membre de différents jurys de concours de poésie en France et en Italie.
Par ailleurs, ses poèmes sont traduits en espagnol, en italien, en catalan, en anglais, en roumain et en arabe.
Elle a 10 recueils de poèmes à son actif et a obtenu plusieurs prix en France et en Italie.


Publications :
● Nuit d'assaut Ed. Choucoune, 1981 (poésie)
● Ondes Vives Ed. Choucoune, 1987 (poésie)
● Rêves et Folie Ed. Saint-Germain-des-Prés, 1994 (poésie)
● Analyse du discours de presse Ed. Choucoune, 1996 (essai)
● Mémoires inachevés d'une île moribonde Ed. Nouvelle Pléiade. 1998 (poésie)
Premier Prix de Poésie de L'Académie Internationale "Il Convivio", Sicile, 2003

● Itinéraire interrompu d'une jeune femme journaliste Ed. des Écrivains, 1998 (autobiographie)
Diplôme et Médaille de Vermeil de L'Académie Internationale de Lutèce, Paris, 2006

● Le Chant de Soledad Ed. Rencontres Européennes, 2000 puis Ed. du Cygne, Paris, 2007 (roman)
Diplôme et Médaille d'Argent de L'Académie Internationale de Lutèce, Paris, 2005

● La Tramontane des Soupirs ou le siège des marées Ed. New Legend, 2002, (poésie)
Diplôme avec mention et Médaille de Vermeil de L'Académie Internationale de Lutèce, Paris, 2004

● Un élan d'innocence, Ed. Spéciale, 2004 (Poèmes pour enfants)
● Petites histoires pour des nuits merveilleuses Ed. Spéciale, 2004 (Contes pour enfants)
2° Prix de la Ville de Nice, 2006
● Les Vendanges Vespérales Ed. Silex / Nouvelles du Sud, 2005 (poésie)
● le chant des villes - Anthologie du Manoir des Poètes Ed. Dianoïa, 2006 (poésie)
● Comme une aubade, Ed. du Cygne, Paris, 2007 (poésie)
● Le Journalisme expliqué aux non-initiés, L'Harmattan, Paris, 2007 (essai pédagogique)
● Germaine Loisy-Lafaille ou la vie incroyable d'une comedienne, Ed. du Cygne, Paris, 2008 (biographie)
● Bréviaire à l'usage des aspirants au journalisme, Ed. du Cygne, Paris, 2008 (essai)
● Au gué des souvenirs, Ed. du Cygne, Paris, 2008 (nouvelles)
● Avant l'aube / Antes que despuente el alba, Ed. Le Scribe - L'Harmattan, Paris, 2010
● Doux ramages pour petits diablotins, Ed. L'Harmattan, Paris, 2010 (poèmes pour enfants)
● La sémaphore du temps, Ed. de la lune bleue, 2010 (poésie)
● Et cette fois face au Potomac / Y esta vez frente al Río Potomac, Le Manoir des Poètes, 2011 (nouvelle)
● Entre éclair et pénombre / Entre relámpago y penumbras, L'Harmattan, 2014 (poésie bilingue français / espagnol)
● Zorica Sentic, Une Poète Dans Les Etoiles, Ed. Le Manoir des poètes, 2014
● In-Version Poétique / In-Versione Poetica, Edizioni Universitarie Romane, 2015 (poésie bilingue français / italien)
● Dolci Cinguettii Per Adorabili Diavoletti, Ed. Univ. Romane, 2015 (poésie pour enfants bilingue français / italien)
● Il Misterio Del Bosco Di Richebourg (E Altre Storie), Edizioni Universitarie Romane, 2015 (contes pour enfants bilingue français / italien)

Autres prix :
● Prix Jean Cocteau au Grand concours international de Poésie Richelieu pour un poème sur la Paix, 2004
● Prix de la chanson poétique au Grand concours international de Poésie Richelieu en 2007

Liens vers d'autres sites (ouverture dans une nouvelle fenêtre)
Son site perso : www.maggydecoster.fr Cliquer sur ce lien pour accéder à ce site
le site

La couverture de l'anthologie de poésie